• Voici une nouvelle façon de vous présenter un article...

    Merci à Claudia pour cette découverte.

    Double-cliquer sur le livre
    Lorsque vous êtes sur la publication, de petits onglets en haut à gauche vous permettent notamment de zoomer ou de feuilleter le livre en plein écran.










    Rose




    Partager via Gmail

    96 commentaires



  • blog !

    Les Chats du Maquis ont de nouveau été épinglés. Cette fois c'est Cécile et Phany qui nous mettent à l'honneur, presque en choeur, avec ce tag' et nous les en remercions.

    C'est toujours un plaisir de voir comme notre blog est apprécié. Nous en ronronnons de satisfaction !

    A notre tour de désigner sept univers qui feront tourner ce tableau, s'ils le souhaitent.

    Les votes ont été serrés. C'est Bulle, Rose, Jupiter, Cachou & Mignonne, qui se sont collés le dépouillement, sous l'oeil diligent de Maître Pollux qui a pris très au sérieux son rôle d'huissier de justice !

    Les heureux gagnants sont :

    Potinette Bricolette

    Fabienne

    Naniemay

    Un jour une photo

    Zekara

    Bleuceanne

    Chats-de-passage-chez-Anne



    ______




    Partager via Gmail Pin It

    52 commentaires



  •                        SOBRI

                                     Née en 2007

                         Arrivée le 22 Octobre 2008





    Qui suis-je ? L’une des deux rescapés de la tuerie.

    En ce début d’année 2009 où tout le monde se souhaite le meilleur pour l’avenir, j’ai encore entendu des coups de feu le 31 à minuit ! La guerre sévit encore dans trop de pays, tue trop d’êtres innocents et l’arme reste encore le jouet préféré de l’homme !

    Que puis-je souhaiter à l’homme qui m’a tiré dessus à bout portant ?

    Qu'il reçoive beaucoup d'amour pour qu'il sache à son tour en donner...

    Qu’il "grandisse" aussi car c’est bien lâche de s'attaquer à ceux qui sont allés vers lui pour recevoir une caresse...

    Aurait-il été aussi fier au milieu d'une meute de loups ? Sa "force" ne résidait que dans l'arme qu'il avait en mains et non dans l'intelligence de l'acte.

    Aujourd’hui je dois vivre avec seulement 3 pattes puisque l’on m’a amputé de la patte avant droite, qui était brisée par les balles. C'est ainsi que j'ai intégré La Maison du Bonheur des Chats du Maquis.






    Grâce à tout l'amour déployé dans mon entourage, j'ai réappris à vivre, heureuse. Je joue beaucoup et grimpe même au haut de l’armoire ! !


     




    Joëlle a tant donné pour moi. Les premières nuits, elle ne m'a pas quittée, s'organisant pour me donner tout le confort possible pour que je me rétablisse rapidement. Elle avait pensé à tout dans les moindres détails pour que j'oublie mon brutal handicap et m'y habitue petit à petit. (Ca c'est Sobri qui me l'a soufflée car Joëlle n'avait modestement rien écrit à ce sujet... Rose)

    Je me débrouille bien, je vadrouille déjà dans les jardins alentours avec les copains et copines.

    Je suis très sociable avec mes congénères bien que je sois née sauvage, d'ailleurs je reste très craintive à mes heures !

    J'adore offrir mon ventre pour de longues séances de caresses et tout d'un coup je me rappelle que j'étais une sauvageonne et je me ressaisis vite, je mords (enfin c'est à peine un avertissement) ou je donne un bon coup de patte (sans griffe) pour retrouver un peu de dignité après ce laisser-aller !





    Je commence une nouvelle existence, et j'ai une marraine qui veille sur moi, Rose.

     


    Joëlle sous la dictée de Sobri




    Tachka avait publié il y a quelque temps un article que je vous laisse découvrir (les photos sont un petit peu longues à télécharger), qui nous démontre une fois de plus l'immense capacité d'adaptation des animaux face à un handicap...





    Partager via Gmail Pin It

    97 commentaires




  •  SAMEDI 10 JANVIER 2009  :

    JOURNEE SANS FOURRURE


    CHAQUE SECONDE,
    UN ANIMAL MEURT
    POUR LA MODE
    DANS LE MONDE



    Cette journée est une occasion de montrer l’opposition grandissante face à ce commerce basé sur l’exploitation, la souffrance et la mort des animaux à fourrure.

    La « Journée Sans Fourrure » est une journée d’action annuelle, qui tombe le premier samedi des soldes d’hiver, jour où les ventes de prêt-à-porter atteignent leur maximum. Cette journée d’action a été lancée en 2007 par Fourrure Torture. Vous trouverez sur ce site la liste, mise à jour, des marques n'utilisant pas de fourrure.


    Il m'est bien difficile de faire, sans pleurer des larmes de sang, un billet sur les atrocités commises sur

    50 MILLIONS D'ANIMAUX SACRIFIES CHAQUE ANNEE

    pour que leur fourrure soient mises sur le marché.

    Les conditions d'élevage ou de piégeage sont de la pure ignominie.

    Leurs mises à mort odieuses et éhontées (frappés à mort, jetés au sol, écrasés, écorchés vifs, pendus) devraient crucifier instantanément le bourreau qui les commet !



    Concernant la fourrure des lapins que l'on voit si facilement et couramment soit en vêtements soit en petits objets, je ne mets que le lien à visiter sur :  
    Les horreurs de l'industrie de la fourrure de lapins, notamment en France !



    ATTENTION, la fraude à l’étiquette est monnaie courante :

    Vraie fourrure, fausse fourrure : Nous ne le dirons jamais assez, méfiez vous de l’étiquetage ! Faites le savoir autour de vous.

    Une forte odeur animale qui se dégage de cols de fourrures déclarées comme étant fabriquées en poils synthétiques doit vous alerter.

    Des étiquettes mensongères stipulant  « 100% polyester ! » trompent le consommateur qui croit acheter de la fausse fourrure.




    Et voici la chanson et le clip video pour montrer les conditions d'elevage et d'abattage des animaux à fourrure : SKINNED ALIVE

    Il faut que ces images s'impriment dans notre chair pour qu'un jour ces horreurs n'existent plus sur notre planète.





    Parole de la chanson :

    Dépecés vivants

    Ca n’est pas une fiction de mauvais goût
    C’est la réalité
    Ils arrachent notre fourrure
    Alors que nous sommes en vie
    Pourquoi nous enlèvent-ils notre âme
    Pour se parer de manteaux d’hiver ?


    Nous sommes apeurés et effrayés
    Seuls face à notre propre mort
    En rang en attendant notre tour
    Regardez nous bien dans les yeux
    Comme vous, nous ressentons la douleur
    Mais ne pouvons l’exprimer avec des mots
    C’est pourquoi nous avons besoin de vous


    Rassemblons-nous
    Donnons-leur la parole
    Levez-vous, érigez-vous
    Faisons ce choix
    La révolution des droits des animaux commence
    Nous nous battrons pour ces cœurs qui battent
    Nous devons entendre ces cris qui s’accrochent à la vie
    Et permettre aux animaux de rester beaux et en vie !


    Nés dans la privation
    Courtes vies dans des cages minuscules
    Misère et solitude
    Tel des anges oubliés en enfer
    Nos corps abandonnés
    Nos os jetés
    Une fois tués, nous sommes prêts à porter


    Sans protection, ni aucune explication
    Jusqu’à cette ultime souffrance, l’humiliation
    Nous n’avons que vous, comprenez-vous ?
    Protégez-nous du monde de la mode, funeste et cruel


    Rassemblons-nous
    Donnons-leur la parole
    Levez-vous, érigez-vous
    Faisons ce choix
    La révolution des droits des animaux commence
    Nous nous battrons pour ces cœurs qui battent
    Nous devons entendre ces cris qui s’accrochent à la vie
    Et permettre aux animaux de rester beaux et en vie !



     Rose







    Je vous invite vivement à lire le commentaire (en page 2) très intéressant de Laurence. 



    Partager via Gmail Pin It

    97 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires