•  


    Pour la plupart d'entre-vous elles sont terminées, pour moi elles sont seulement amorcées !

    Qui osera me sortir les banalités d'usage :

    -    passes de bonnes vacances, tout en rajoutant, tu les mérites !
    -    profites de la plage, tu es toute pâle, tu vas enfin bronzer un peu !
    -    surtout, penses à ta santé, reposes toi, les congés c'est fait pour cela
    !

    après avoir vu les photos qui suivent :

    Voilà à quoi je passe mes vacances, et je ne suis guère soutenue…

    Construction de deux box à chats installés dans les lentisques :

     

    Les anciens étaient à bout de souffle. 6 à 8 chats viennent y prendre leurs repas et y dorment pour certains.



    La construction n'a pas été aisée sur ma terrasse inondée (évidemment, je suis en congé, donc il pleut). J'ai peut-être vu grand pour la taille... Mais vous savez déjà que Câline a dû être chat dans une autre vie :



    mais ce sont des planches de récupération et je n'ai rien voulu couper.


    Mes "testeurs de peinture fraîches" m'ont irritée à plusieurs reprises ! Pour une fois que la publicité n'était pas mensongère, sec en 2 heures au toucher, je confirme mais au coucher ? Certains s'y s'ont installés pour un certain temps, j'ai bien cru qu'ils feraient partie du décor :

    Morgane :



    Qui aurait songé à la faire bouger en voyant cette tendre expression innocente ? Je vous le demande... :



    Verlaine "je fais une sieste ou ma toilette ?"  telle est la question... :



    Grisou ne fait "que" passer :




    Rafraîchissement de la peinture "blanche" du salon :



    Non seulement je n'ai pas d'aide… mais…

    Oscar s'amuse de mon ingénieuse idée de stocker papier et scotch sur mon escabeau pour protéger mes poutres avant de peindre le plafond. Le petit chenapan vient me tourmenter sans état d'âme !




    Et Violette qui, voyant l'ampleur de ma tâche, fait celle qui est épuisée par l'usage de différents pinceaux et se cache…






    Ca creuse les travaux que l'on ne fait pas... et puisque l'on me refuse un peu de beurre frais,



    je me sers en baguette fraîche se dit la belle demoiselle Violette :


     
    Y aura-t-il quelqu'un pour avoir pitié de moi ?

    Joëlle

    Clic sur les noms des chats ou... chien pour retourner à leurs articles

    Partager via Gmail Pin It

    97 commentaires









  • Le blog MARCHE CONTRE LA FOURRURE donnent toutes les indications pour rejoindre cette manifestation.

    Rendez-vous le samedi 24 octobre place de l'Opéra à Paris.

    Plus que jamais des animaux sont massacrés de façon abjecte
    pour alimenter le commerce de la fourrure.

    Les élevages et les méthodes d'abattage immondes doivent cesser !

    Crions haut et fort notre révolte !

    L'article des Chats du Maquis de janvier

    Le lien de la honte





    Partager via Gmail Pin It

    28 commentaires






  • Cette semaine encore des chats sont dans les couloirs de la mort...

    Leurs heures sont comptées !

    Eric a inséré sur son blog les liens qui donnent toutes les informations utiles.

    Si vous avez une place pour les accueillir, même temporairement,
    mais au moins pour qu'ils sortent de ces lieux sordides
    où ils n'ont pas choisi d'être, pensez à eux.

    Certains avaient un foyer qui les ont rejetés.
    D'autres ont été perdus, ou ont dû s'enfuir
    Et il y a les petits miséreux de la rue qui ont connu la faim, le froid, la misère.

    ILS MERITENT TOUS UNE SECONDE CHANCE !



    PENSEZ A VOUS TOURNER VERS LES REFUGES ET ASSOCIATIONS
    QUI CHAPEAUTENT DES FAMILLES D'ACCUEIL
    LORSQUE VOUS SOUHAITEZ ADOPTER.

    Des petits félins ont pu, grâce aux familles d'accueil, se reconstruire.
    Découvrir ou redécouvrir la douceur d'une famille.

    Ces chats sont prêts à vous offrir le meilleur.

    Le frimas arrive à grands pas et je suis certaine que vous avez
    une place devant votre cheminée et dans votre coeur.



    Rose




    Partager via Gmail

    10 commentaires






  • Pour le deuxième anniversaire du blog,
    Les Chats du Maquis vous propose une petite visite de leur Fief,
    et de ses environs.



    Le Golfe de Lava :





    L'Archipel des Sanguinaires :

    Ces îles rocheuses offre un refuge à de nombreuses colonies d'oiseaux marins.
    Elles sont le paradis du goêland leucophée et d'Audouin, du puffin cendré, de la mouette rieuse et du cormoran huppé, reconnaissable à son plumage noir.

    Il est rare de trouver une telle diversité de flore originale sur une surface aussi petite : plus de 150 espèces y poussent ! Les îles hébergent certaines plantes rares ou même absentes du reste de la Corse, parmi lesquelles le spectaculaire arum mange mouche. La végétation arborescente, dominée par le lentisque, est basse et adaptée à la proximité de la mer. La plus répandue parmi les espèces halophiles est le poireau sauvage.

    Le nom « Sanguinaires », donné à ces îlots, a plusieurs origines ; soit dû à la lumière pourpre qui ensanglante les roches, juste avant le coucher du soleil sur la mer, soit à la couleur des frankénies (Frankenia laevis), petites plantes à fleurs roses dont les feuilles virent au rouge vif en automne, ou aux fleurs roses des nivéoles.

    De nombreux récits de voyageurs, dont l’un des plus célèbres est celui d’Alphonse Daudet dans les "Lettres de mon moulin" et intitulé "Le Phare des sanguinaires", évoquent des traces de vie dans ces îles farouches.

    Napoléon Bonaparte voulait y être inhumé.













    Sur la route de Piana - Porto :

    Le mariage sublime et contrastant de la couleur ocre des pierres,
    du bleu de la mer à l'horizon et des camaïeux de verts.


     "Le sublime du golfe de Porto se pare de la note légère de l'eucalyptus, cet arbre qui émerveille le promeneur par sa grâce et l'odeur prenante qu'il diffuse.
    L'eucalyptus invite au rêve, lui qui semble vivre pour le seul plaisir de balancer au vent ses longues feuilles.
    En ces lieux admirables, j'ai vu des scènes qui ont provoqué chez moi un saisissement amoureux.
    ( )... Pourquoi tairais-je que Porto a des atours de princesse, et qu'en contemplant sa baie il vous semble être entré par effraction dans la toile d'un maître ?"
    Extrait de Terres de Corse - Gabriel-Xavier Culioli











    Porto :




    Bonifacio, la capitale citadelle de la Corse du Sud :

    Le site est extraordinaire, et c’est un euphémisme !




    Du calcaire blanc parfois sur 70 m de hauteur !






    Une ruelle de la vieille ville fortifiée,
    avec ses spectaculaires arc-boutants qui jouent avec les formes et la lumière :



    Un des deux escalier-tunnels, construit durant la Seconde Guerre Mondiale :




    Je termine sur cette dernière photo pour vous dire que notre combat, tel cet escalier, est rude et épuisant, mais, pris sous cet angle, il... monte. 
    Nous pouvons espérer que chaque marche nous rapproche d'un sommet où les Animaux seront enfin considérés comme des êtres à part entière avec leurs sentiments et émotions.


    Que notre volonté de nous battre et de vaincre soit toujours la plus forte !

    Merci à tous ceux qui font vivre ce blog et nous apporte leur soutien.




    Rose



    * les images ne sont pas libres de droit *





    Partager via Gmail Pin It

    98 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires