•  

     

    Comme chaque année Les Chats du Maquis, écrasés par la chaleur sur l'île de beauté, ne bougent plus une vibrisse ou un coussinet

    Notre Doyenne Capucine vient vous annoncer que l'heure de la pause a sonné !

     

    °PAUSE ESTIVALE°

     

     Pour vous donner un peu de lecture, ils ont fait remonter juste ci-dessous un ancien article sur

    LA COHABITATION FELINE

    En ces temps d'abandon et de naissance où les rangs des associations, des foyers ou des refuges se gonflent de nouveaux arrivants, il est intéressant d'en savoir un peu plus sur les règles à tenter de respecter pour que le petit monde félin que nous faisons cohabiter s'entende au mieux -autant que faire se peut...-

     

    BONNES VACANCES !

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    20 commentaires
  •  

     

    LA COHABITATION ENTRE CHATS

    -UN GRAND DEFI COMPORTEMENTAL-

     

    Sarah HEATH, docteur vétérinaire en médecine comportementale CLIC, s’est penchée sur la cohabitation que nous imposons à nos chats ; ses conclusions ne manqueront peut-être pas de vous surprendre

    J'ai recopié les extraits principaux ; désolé c'est un peu long mais tellement enrichissant

     

    31-TIMIDE-TITEUF---GORKY.JPG

    Titeuf, Timide & Gorky

     

    LES POINTS CLEFS A RETENIR :

     

    -   la popularité du chat grandissant, le nombre de foyers possédant des chats est en augmentation, mais ce n’est pas sans problèmes autant pour les chats que pour leurs familles bipèdes

    -   le chat est une espèce sociale mais son comportement social diffère grandement de celui de l’homme ou du chien, POURTANT LES HUMAINS ATTENDENT SOUVENT DES CHATS QU’ILS SE COMPORTENT COMME EUX. . .

    -   dans les foyers où cohabitent plusieurs chats, la question essentielle à considérer est celle de LA COMPATIBILITÉ SOCIALE

    -   beaucoup de chats sont heureux de vivre ensemble si les conditions sont réunies et leurs caractères compatibles

    -   le comportement naturel du chat explique pourquoi tous les changements qui touchent à son environnement ou à la composition de son entourage sont pour lui des sources potentielles de stress

     

    08-FALBALA-6-AVRIL-2013-01.JPG

    Falbala

     

    Nous avons d’abord pensé que le chat n’était pas une espèce sociale et supposions que les chats se réunissaient uniquement pour procréer et qu’en dehors de la saison des chaleurs, ils restaient des êtres solitaires.

    Pourtant l’étude scientifique des interactions félines a montré que le chat est bien une espèce sociale et que les chats peuvent lier entre eux d’importantes relations. Cependant LES GROUPES SOCIAUX FÉLINS SONT ESSENTIELLEMENT COMPOSES DE FEMELLES APPARENTÉES (MÈRES, GRAND-MÈRES, TANTES, SŒURS ET FILLES). Les mâles sont souvent relégués à la périphérie du groupe social. Un mâle reproducteur saillit la majorité des femelles de son territoire, les autres mâles étant généralement exclus de manière définitive !

    Les comportements destinés à éloigner les chats étrangers au groupe social incluent la communication olfactive, vocale et visuelle mais si l’étranger s’approche trop près l’agressivité entre chats peut s’avérer forte

    AU SEIN DES GROUPES SOCIAUX L’AGRESSIVITÉ PHYSIQUE FRANCHE EST MODÉRÉE ET RARE, ET LES SIGNAUX AGRESSIFS SONT DESTINES A ÉVITER AUTANT QUE POSSIBLE TOUT CONFLIT PHYSIQUE

    Il n’est besoin d’aucune coopération dans la société féline pour améliorer l’accès aux ressources vitales et AUCUNE STRUCTURE HIÉRARCHIQUE N’EST PAR CONSÉQUENT NÉCESSAIRE !

    VOICI DONC LA CONFIRMATION QUE LA NOTION DU « CHACUN SON TOUR » EST ÉTRANGÈRE A LA CULTURE FÉLINE ET LES COMPORTEMENTS DESTINES A INDUIRE UNE SOUMISSION N’ONT AUCUNE PLACE DANS LES INTERACTIONS ENTRE LES CHATS OU ENTRE LE CHAT ET L’HOMME. . .

     

    25-ROBIN-DOMINO--6-AVRIL-2013-01.JPG Robin & Domino

     

    La dissipation du conflit -caractéristique notamment des interactions canines- est donc impossible dans la société féline et l’agressivité entre chats aboutit invariablement à des coups une fois le seuil de confrontation physique franchi.

    Le fait que l’interaction sociale ne soit pas nécessaire à LA SURVIE DE L’ESPÈCE RÉDUIT L’INSTINCT FÉLIN A LA RÉPARATION DES RELATIONS APRÈS LE CONFLIT

    La non-obligation de contacts sociaux s’illustre par la capacité du chat à survivre seul et, que ce soit par besoin ou par choix, tous les chats semblent capables de vivre dans un vide social

    Cela ne signifie pas que tous les chats choisissent d’éviter la compagnie d’autres chats ou des humains, mais ils peuvent s’en rapprocher et s’en détacher, et la plupart d’entre eux s’adaptent bien à une existence solitaire

    Les chats à faible besoin sociaux vivent généralement à la périphérie des groupements sociaux alors que les chats à fort besoin sont davantage susceptibles de vivre au sein d’un groupe social. Ainsi ces derniers pourraient être plus adaptés à un environnement domestique

    Il n’en demeure pas moins que l’interaction entre chats est caractérisée par des contacts de faible intensité

    AU CONTRAIRE, l’interaction sociale entre humains est caractérisée par des contacts de forte intensité. Ainsi les attentes des propriétaires concernant la communication qu’ils entretiennent avec leurs chats ET la communication que les chats entretiennent entre eux peuvent donc s’avérer IRRÉALISTES...

     

    34-VANILLE-16-MARS-2013-01.JPG Vanille

     

    DU FAIT DE CETTE MÉCONNAISSANCE DE L’ESPÈCE FÉLINE, LES PROPRIÉTAIRES PEUVENT PROJETER LEUR PROPRE BESOIN DE COMPAGNIE SOCIALE SUR LEUR CHAT ET AINSI HÉBERGER PLUSIEURS CHATS SOUS LEUR TOIT. SI CES CHATS SONT LIES ENTRE EUX, L’INTERACTION SOCIALE PEUT SE POURSUIVRE DE MANIÈRE BÉNÉFIQUE, MAIS SI LA COMPATIBILITÉ SOCIALE N’EST PAS PRISE EN CONSIDÉRATION, LA SITUATION PEUT S’AVÉRER EXTRÊMEMENT STRESSANTE POUR LES CHATS CONCERNÉS. . .

    Dans les foyers où cohabitent plusieurs chats, la question essentielle à considérer est celle de LA COMPATIBILITÉ SOCIALE, tout en sachant que si des chats peuvent vivre ensemble sous un même toit, cela ne signifie pas pour autant qu’ils appartiennent à un même groupe social !

    Les groupes les plus éthologiquement sains sont les groupes de frères et sœurs, mais même dans ce cas, quand les chats sont obligés de partager leur territoire, ils ont des besoins comportementaux de base qui incluent :

    -   l’accès libre et immédiat aux ressources importantes (nourriture, eau et litière)

    -   des moments et des espaces d’intimité

    -   la possibilité de se soustraire aux stress potentiels ou de les éviter

     

    11-FLEURETTE-3-AVRIL-01.JPG Fleurette

     

    Dans de nombreux foyers ces besoins félins FONDAMENTAUX ne sont pas satisfaits et les chats qui cohabitent à plusieurs sont ainsi soumis à un stress chronique modéré qui entraîne bien souvent de l’agressivité

    Dans les foyers où L’INCOMPATIBILITÉ SE MANIFESTE PRINCIPALEMENT PAR L’ÉVITEMENT, LE MANQUE D’HARMONIE SOCIALE PEUT PASSER INAPERÇU PENDANT LONGTEMPS. Dans certains cas, la tension entre les animaux ne sera identifiée que quand des problèmes médicaux ou comportementaux apparaîtront...

     

    28-SHANNA-3-AVRIL-2013-06.JPG Shanna

     

    Le comportement NATUREL du chat exclut totalement le partage des ressources importantes (nourriture, eau et litière) mais quand ils cohabitent ils doivent partager leurs espaces de repos, leurs points d’alimentation et d’eau

    Cela peut être lourd de conséquences, et le fait que les chats s’empressent de se réunir au moment des repas peut nous faire penser, à tort…, que la cohabitation se passe bien

    Cette proximité observée à l’heure des repas est souvent interprétée comme un signe que « tout va bien » dans le groupe de chats mais il est important de rappeler que la nourriture est une ressource vitale et que les comportements sont souvent supprimés pour permettre l’accès à la gamelle

    Ainsi LES CHATS SUSPENDENT LEUR HOSTILITÉ PENDANT LE TEMPS NÉCESSAIRE AU REPAS MAIS… LES RELATIONS ENTRE EUX EN DEHORS DES REPAS DEVIENNENT ENCORE PLUS TENDUES ET L’ÉVITEMENT EST D’ACTUALITÉ

     

    20-PATAPON-6-AVRIL-2013-01.JPG

    Patapon

     

    Nous pouvons souvent remarquer que des chats ne sont jamais dans la même pièce en dehors des repas et que même si tous les chats sont présents quand la nourriture est distribuée, certains hésitent à rester dans la pièce et feront des allers et retours pour accéder à la nourriture. Un chat peut volontairement sortir de la zone d’alimentation si un autre chat y entre ou s’écarter de la gamelle et détourner le regard si un autre chat est en train de manger. CE COMPORTEMENT EST INTERPRÉTÉ A TORT COMME UN SIGNE DE COMPORTEMENT HIÉRARCHIQUE MAIS LE FAIT EST QUE LES CHATS NE SONT PAS DES ANIMAUX SOCIAUX OBLIGATOIRES ET QU’ILS NE VIVENT PAS DANS UNE SOCIÉTÉ HIÉRARCHISÉE

    ILS UTILISENT PLUTÔT DES COMPORTEMENTS D’ÉVITEMENT POUR DIMINUER LE RISQUE DE TENSION FRANCHE POUVANT ABOUTIR A UNE CONFRONTATION PHYSIQUE QUI POURRAIT MENACER LEUR SURVIE INDIVIDUELLE

    POUR DÉTERMINER LE NOMBRE DE GROUPES SOCIAUX PRÉSENTS DANS UN FOYER, il est utile que la famille écrive sur une feuille de papier les noms des chats et dessine des flèches reliant entre eux LES CHATS QUI SE FROTTENT ET SE LÈCHENT LES UNS LES AUTRES. S’il n’y a aucune flèche entre les chats, tous les chats devront être considérés comme issus de groupes sociaux différents. . .

     

    16-LAZZI-RUBIS-17-MARS-2013-05.JPG

    Lazzi & Rubis

     

    Même lorsque des chats appartiennent à un même groupe social et que la proximité est assez bien tolérée, le chat est un mangeur SOLITAIRE ; manger n’est pas pour lui une expérience commune ou partagée. CELA SIGNIFIE QUE MÊME LES CHATS QUI ONT DÉVELOPPÉ DES RELATIONS SOCIALES PREFERERAIENT MANGER SEULS

    Il est donc important que le nombre de points d’alimentation soit suffisant pour permettre à chacun de manger sans être en contact visuel avec d’autres

    Beaucoup de chats ne considèrent pas l’eau comme une ressource suffisamment importante pour justifier un rapprochement étroit avec d’autres afin d’y accéder

    Le fait est que LE CHAT A UNE TRÈS FAIBLE MOTIVATION SPONTANÉE A BOIRE

    Dans la nature son alimentation permet de satisfaire la majorité de ses besoins hydriques et il ne lui est pas tellement nécessaire de boire de l’eau séparément

    Dans nos environnements domestiques le fait d’apporter une alimentation peu humide peut entraîner des problèmes si l’accès à l’eau est limité par le nombre de points d’abreuvement et une consommation hydrique trop faible peut avoir de graves conséquences sur la santé de nos chats

    Dans la nature les chats évitent d’instinct les sources d’eau situés à proximité de leurs proies pour réduire le risque de consommer de l’eau contaminée par de l’urine, des fèces, du sang ou des contenus de viscères. DANS NOS MAISONS CE COMPORTEMENT NATUREL EST SOUVENT NÉGLIGÉ ET LES GAMELLES D’EAU ET DE NOURRITURE SONT PLACÉES A TORT L’UNE A COTE DE L’AUTRE

    Il est préférable de choisir des contenants en verre de grande taille et assez profonds car le chat aime bien voir la surface de l’eau qu’il boit

     

    FLAUBERT-9-JANV-2013-01.JPG

    Flaubert

     

    Obliger les chats de différents groupes sociaux à partager leurs litières peut entraîner des problèmes de malpropreté et il est important de rappeler que la limitation de l’accès à l’extérieur peut également être à l’origine de ce genre de problèmes. Veillons à prévoir des zones d’intimité et plusieurs bacs à litière fermés ou pas

    UNE DES GRANDES STRATÉGIES D'ADAPTATION DU CHAT AU STRESS SOCIAL CONSISTE A SE CACHER OU A SE RÉFUGIER EN HAUTEUR. En l’absence de foyers proposant ces possibilités, les chats se sentent vulnérables et si l’accès aux ressources importantes est insuffisant, le stress chronique entraîne des comportements auto-dirigés de type léchage excessif ou des problèmes médicaux

     

    01-BIANCA-3-AVRIL-2013-02.JPG

    Bianca

     

     

    En conclusion :

     

    Les chats vivent naturellement en petits groupes APPARENTES et évitent le contact avec d’autres félins qu'ils considèrent comme des étrangers !

    Il n’existe pas de règle stricte concernant le nombre idéal de chats pouvant vivre sous un même toit car cela dépendra de LA COMPATIBILITÉ SOCIALE entre eux et de l’espace disponible pour la distribution des ressources (nourriture, eau et litière)

    Si vous souhaitez avoir plusieurs chats dans votre foyer il est essentiel de faire particulièrement attention à la méthode d’introduction et fournir au nouveau venu des ressources vitales suffisantes pour que son arrivée ne diminue pas la disponibilité des ressources pour les chats déjà établis. Cela augmentera les chances de cohabitation harmonieuse entre chats…

     

    Avez-vous remarqué les groupes sociaux formés par vos chats si vous en avez plusieurs ?

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    85 commentaires
  •  

    Les Fleurs de Bach pour les animaux

     

    *Tout est vibration dans l'univers*

     

    Les Chats du Maquis ont déjà évoqué dans leur article sur le Rescue, ces formidables élixirs floraux

    Aujourd'hui, ils souhaitent vous présenter les élixirs de fond

    Rappelons que les Fleurs de Bach agissent sur l'état émotionnel de l'être. Il ne sera pas donné une Fleur de Bach en fonction d'un symptôme physique ou d'une maladie. L’élixir est choisi par rapport à l'émotion, l'humeur, le tempérament et la personnalité de l'être (deux personnes souffrant du même mal, par exemple le rhumatisme, peuvent être soulagées par des Fleurs de Bach complètement différentes. L'une de ces personnes s'est peut-être résignée à la maladie, tandis que l'autre peut se montrer irritée ; par conséquent, des Fleurs différentes seront proposées aux deux cas)

    L'action des Fleurs de Bach n'est pas de refouler les attitudes négatives mais de les transformer en attitudes positives afin de stimuler les capacités d'auto-guérison

     

    Les Fleurs de Bach pour les animaux

    Oscar

    Le Docteur Edward Bach parlait des vibrations entre certaines plantes et certains états d'esprit. Les 38 remèdes sont préparés à partir de fleurs de buissons, d'arbres ou de plantes sauvages. Un élixir floral est une eau dans laquelle se retrouve le "taux vibratoire" de la Fleur. En prenant un élixir floral, notre propre taux vibratoire est modifié et s'élève de façon à retrouver un équilibre émotionnel et un état de bien-être ; ça paraît surréaliste mais c'est juste chimique et magique !

    Les Fleurs de Bach sont efficaces, sans accoutumance et tout à fait compatibles avec tous les traitements médicaux. Il n’y a aucun surdosage possible

    Les animaux y sont très sensibles

    La seule condition... qu'elles soient administrées avec régularité (même si le Rescue, donné en cas d'urgence, peut agir en 15 mn) et surtout que l'élixir soit correctement choisi

    Donner 4 gouttes 4 fois par jour, réparties dans la journée, durant une première période de deux mois pour les élixirs de fond, soit simplement directement sur l’alimentation, dans la gamelle d’eau ou une friandise, soit en humectant les babines, la truffe, les coussinets, les pattes ou les oreilles pour que l’animal le lèche et/ou l’absorbe par la peau, et enfin soit en caressant directement les poils avec la main imprégnée des 4 gouttes

    Observez l'évolution du comportement de votre animal et poursuivez ou pas "le traitement".

    Prendre soin de ne pas toucher la pipette

    Précision importante : au contraire de ce que l'on imagine, la quantité de gouttes de Fleurs de Bach est identique qu’il s’agisse d’un cheval ou d’un hamster : donnez toujours 4 gouttes (8 gouttes n’agiront pas plus de 4...)

     

    Les Fleurs de Bach pour les animaux

     Verlaine

     

    Il n’y a pas de contre-indications si d’autres animaux ont accès à la gamelle. Les Fleurs de Bach agissent seulement s'il y a résonance entre la Fleur choisie et l’état émotionnel négatif rencontré. Si un autre animal ne se trouve pas dans la même situation « émotionnelle », il n’y aura aucun effet tout simplement...

    Choisir les petites bouteilles originales Fleurs de Bach pour humain (préférer la marque Original...) ; il existe également une gamme sans alcool pour les animaux

    Ne pas mélanger plus de 5 élixirs différents au cours de la journée

    Attention RESCUE est déjà un mélange donc ne pas rajouter plus de deux produits à celui ci


     

    Les Fleurs de Bach pour les animaux

    Shanna

     

    Voici des exemples d'utilisations pour les animaux des 38 élixirs de fond :

    - pour briser les liens qui rattachent au passé, pour le changement
    WALNUT + ASPEN

    - pour la perte de liberté, le changement et l'adaptation à une nouvelle vie
    HONEYSUCKLE + WALNUT + ROCK WATER

    - pour les animaux accablés par la maladie
    ELM

    - pour les chocs mentaux/physiques, traumatismes divers notamment après capture
    STAR OF BETHLEHEM

    - pour la peur extrême/panique
    ROCK ROSE

    - pour la peur d'origine connue (orages par exemple) et pour les feux d'artifice !
    MIMULUS

    - pour la peur d'origine inconnue
    ASPEN

    - pour le refus de s'alimenter
    GENTIANE

    - pour les infections fongicides – maladies chroniques
    CHESTNUT BUD

    - pour la convalescence suite à une maladie ou un accident ou ceux qui attrapent facilement des infections ou des parasites
    CENTAURY

    - pour les animaux fatigués et léthargiques lorsque la raison de leur apathie n’est pas établie
    HORNBEAM + OLIVE

    - pour les animaux qui ont un longue histoire de souffrance mentale ou physique résultant de circonstances terribles (cruauté, maltraitance, négligences …) et pour les animaux soudainement placés en captivité.
    SWEET CHESTNUT + OLIVE

    - après une opération chirurgicale pour aider à se réveiller
    CLEMATIS

    - contre la constipation, la prolifération des vers, pour les graves problèmes chroniques de peaux, pour les maladies rénales, l’incontinence, changement de régime alimentaire, l’élimination des toxines pour les animaux empoisonné, contre les allergies, en prévention avant une intervention chirurgicale, en complément à un traitement conventionnel (antibiotique ou stéroïdes sur le long terme) et dans le cas d’ennuis surrénaux
    CRAB APPLE

    - contre la jalousie ou pour prévenir de la jalousie lors de l'introduction d'un nouvel animal, pour la haine ou la colère
    HOLLY

    - pour un animal qui est trop soumis
    CENTAURY

    - contre l'impatience ou l'irritabilité
    IMPATIENS

    - pour un animal fier et distant
    WATER VIOLET

    - pour un animal qui n'a plus d'espoir
    GORSE

    - pour un animal trop possessif qui fait du chantage affectif
    CHICORY

    - pour un animal qui en fait trop - sur-régime ou sur-enthousiasme
    VERVAIN

    - pour un animal autoritaire et dominateur
    VINE

    - pour l'épuisement, la fatigue profonde
    OLIVE

    - pour la résignation ou l'apathie
    WILD ROSE

    - pour dormir paisiblement pendant un long voyage
    VERVAIN et RESCUE

    - pour l'IRC
    STAR OF BETHLEHEM et CRAB APPEL, ainsi qu'OLIVE si le chat est épuisé

    Les Fleurs de Bach pour les animaux

    l’Élixir Fleurette :-)

     

    *Pour plus d'informations, le livre "Les Fleurs de Bach pour les Animaux"

    de Helen Graham et Gregory Vlamis est un bon guide*

     

     

     « Ne pas combattre l’erreur, mais la transformer. Combattre le manquement, c’est le renforcer.»

    -Dr Edward Bach-

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    28 commentaires
  •  

    Glace pour chien, qui l'eut cru !

     

    Une fois n'est pas coutume, Les Chats du Maquis publient un billet destiné

    aux Grosses Truffes, c'est à dire les chiens !

    Après tout il n'y a pas de raisons d'évoquer uniquement les P'tites Truffes ici

    Non seulement un bienveillant Pollux grossit les rangs de la communauté du maquis

    mais de plus en plus de visiteurs ont sous leur toit des chats et des chiens, ou même "que" des chiens d'ailleurs

     

    Aujourd'hui, les glaces sont à l'honneur !

    Glace pour chien, qui l'eut cru ! à partager c'est obligé

    Le thermomètre frôlant allègrement les 40° sur l'Ile de Beauté et parfois aussi sur le Continent, entre deux orages..., quoi de mieux pour se rafraichir qu'une gourmandise glacée

    La glace pour loulou n’est pas une invention récente. Elle date des années 70 et a été créée par un professeur d’université. En 1979 les premières glaces pour chien parfumées à la vanille et à la fraise ! étaient commercialisées sous la marque Pet 79. La marque Frosty Paws appartient à Nestlé depuis 1991. Nous ne savons pas si ce produit est commercialisé en dehors des États-Unis ?

    Dans Regent’s Park à Londres on trouve pourtant déjà un camion de glace pour chiens parfums jambon ou poulet CLIC

    Mais si la communauté des cats du maquis vous propose today un article sur le sujet c'est qu'elle a une alternative à suggérer ! L'ice-cream faite maison tout simply !

    Les bipèdes sont bien placés pour savoir que les glaces sont parfaites pour les chaudes journées d'été ; et d'ailleurs certains chats en raffolent également (nous en connaissons un qui se damnerait pour de la glace à la vanille !)

    Glace pour chien, qui l'eut cru ! à partager c'est obligé

    Si les loulous adorent -attention aux bidons fragiles, il ne faut pas en abuser- c'est grandement apprécié également des chiots qui font leurs dents. Les chiens adorent croquer dans les cubes de glace, et manger de la neige, c'est bien connu ; cette recette se dit très appréciée par la gent canine...

    Recette :


    Temps de préparation : 5 minutes pour environ 24 cubes de glace

    avec votre support à glaçons (il en existe même en forme de chien !)

        1 banane bien mûre
        1 litre de jus de fruit (attention pas de jus de raisins)
        1/2 tasse (125 ml) de yogourt nature

        Écraser la banane en purée avec une fourchette
        Ajouter le yogourt et le jus de fruit

    Bien mélanger
        Verser dans le support à glaçons et placer au congélateur
        Lorsque le mélange est gelé, retirer selon envie, les glaçons du bac et les servir un à la fois.

    Les glaces peuvent se conserver pendant un mois au congélateur

    Portion quotidienne à respecter :

        1 cube pour les petits chiens
        2 cubes pour les chiens moyens
        4 cubes pour les grands chiens

     

    Les arsouilles du maquis vous ayant bien fait baver, les bipèdes ont également droit à une tite recette maison pour se régaler en même temps que leurs poilus

    Mummmmm testez les délicieux

    Bâtonnets glacés melon/pêche

    Glace pour chien, qui l'eut cru !

    Recette du Bioclub'mag de l'été 2014:

    Pour 6 bâtonnets :

    Préparation 10 mn - cuisson : 1 mn - congélation 5 h

    200 gr de chair de melon

    200 gr de chair de pêche (environ 2 pêches)

    50 gr de sucre

     

    Faire chauffer le sucre dans une casserole avec 5cl d'eau afin d'obtenir un sirop

    Monter à ébullition durant 30 secondes puis porter hors du feu

    Couper la chair du melon en morceaux ainsi que celle des pêches après avoir ôté les noyaux bien sûr

    Mixer les fruits avec le sirop

    Filtrer au besoin pour ôter les peaux

    Couler dans les récipients à glaces et placer les bâtons *

    Laisser prendre 5 h au congélateur

     

    Déguster en coeur avec votre Grosse Truffe d'amour et si le chat de la maison veut y goûter faites un essai ; il y a des chats qui adorent les fruits...

    Oups, nous oublions le plus important, les portions à respecter !

        1 bâtonnet pour les petit(e)s gourmand(e)s
        2 bâtonnets pour les grand(e)s gourmand(e)s
     ;-)  

     

    Ne nous dites pas merci pour ces gourmandises, c'est avec plaisiiiiir que nous les partageons !

     

    * astuce : Si vous n’avez pas de moule à bâtonnets glacés,

    tentez de mettre la préparation dans des moules en silicone à cannelé ou autres avec un bâtonnet en bois.

     

     -photos du net-

     

    Partager via Gmail Pin It

    26 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires