• De l'importance de l'alimentation féline - Chiens et chats : potentiellement végéta*iens ?

     

     

    De l'importance de l'alimentation féline - le retour

     

    "Acquérir des connaissances en nutrition animale est un atout pour remplir en connaissance de cause, et avec sérénité, la gamelle de nos quatre pattes

    Il faut du temps, de la persévérance et quelques compétences scientifiques, pour trouver des sources concordantes et démêler le pertinent de l’insuffisant. . .

    Nourrir, c’est forcément effectuer un choix. La question essentielle est : répond-on aux besoins de l'animal domestiqué ?


    D’autant que les déséquilibres alimentaires sérieux se manifestent sur le long terme. . .

     

    -Li-Ling-

     

    C’est un de ces dilemmes, un peu inattendus, auxquels on se confronte quand on a arrêté la viande et/ou rejeté l’exploitation animale :

    Comment nourrir son chien, son chat, son furet, sans renoncer à l’éthique ?

    D’avis péremptoires en doutes prudents, l’heure de la gamelle cristallise des arguments parfaitement contradictoires

    Pas question de trancher, pas même de prétendre à l’exhaustivité sur la vaste question des animaux de compagnie

    Juste d’esquisser quelques pistes et ressources pour considérer la question sous plusieurs angles" :

    C'est justement ce que propose dans le dernier article "d'Alternatives végétariennes" de ce printemps, Karine FREUND-VERNETTE

     

     

     Chiens et chats ne sont guère gastronomes, la nouveauté a même plutôt tendance à les rendre méfiants

    De plus, leur système digestif s’accoutume à une nourriture identique au fil du temps : un changement graduel facilite l’adaptation de la flore intestinale

     

     

    L’une des motivations du végétarisme, et à plus forte raison, du véganisme, est le refus de l’exploitation animale. Il est alors contradictoire d’y recourir pour alimenter ses animaux de compagnie

    Il faut pourtant se rendre à l’évidence : nos chats sont car-ni-vores stricts avec une dentition conçue pour déchiqueter, un système digestif court, des enzymes spécialisées dans l’assimilation des fibres musculaires,

    Le métabolisme des chats nécessite une part importante de protéines, et des éléments comme la taurine -dérivé d’acide aminé présent dans les viandes et que le chat ne peut pas synthétiser-, ou la L-carnitine -composé aminé davantage présent dans les aliments d’origine animale-

    Bref, les tableaux nutritionnels qui leur conviennent sont très différents de celui des humains. Comme la recherche du bon sens amène souvent à se référer à ce qui est naturel, ou perçu comme tel, on en conclura rapidement que nos invités resteront à la viande, puisque telle est leur nature

    On peut cependant retourner l’argument. Les chiens sont des carnivores non stricts, ils peuvent donc naturellement digérer les protéines végétales

    À l’état sauvage ou semi-sauvage, le régime essentiellement carné des chats sollicite beaucoup leurs reins, qui sont justement leur point faible. Un problème dont ils n’ont que peu le temps de pâtir : leur espérance de vie est de cinq à huit ans, loin de la quinzaine d’années bien tassée à laquelle peut prétendre le félin de canapé

    Les chats d’appartement, comme les races canines issues d’une longue sélection, ont peu de points communs avec le mode de vie de leurs ancêtres

    Les pathologies liées au vieillissement sont inexistantes à l’état de nature, et la vie sauvage ne tient pas compte des questions de race, d’activité physique, de période de la vie ou de nécessités de santé… Dans un contexte très lié à l’humain, se baser sur le « naturel » est finalement peu pertinent.

    Il reste, diront les tenants d’une alimentation traditionnelle, l’anthropomorphisme de maîtres qui imposent leurs choix éthiques à des animaux qui n’en ont que faire

    Si, quand on décide de faire une place à un compagnon non-humain, on peine à se faire une raison, on peut aussi botter en touche : lapins, rats, souris, hamsters… sont végétaliens. Ce qui ne met pas à l’abri d’autres dilemmes. Dont le premier est :

    Quelle est la légitimité de l’humain à détenir des animaux pour son agrément ?"

     

    De l'importance de l'alimentation féline - l'opus 3 de Li-Ling

     

    Nos précédents articles :

    "De l'importance de l'alimentation : les bases de la nutrition féline" CLIC

    "De l'importance de l'alimentation féline" : hydratation  CLIC

     

     

    Alimentation féline - le retour

     illustration de Simon's Cat

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « 30°Notre boutique Coeurs & Petites Mains »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Juillet à 22:19

    Végétarienne, je ne perds pas de vue que mes quat'pattes sont des carnivores alors à la maison nous leur servons ce qui convient à leur régime alimentaire ... leur assiette est donc composée de "matière animale". Cependant, c'est difficile pour moi !  Le plus vieux de nos matous a fêté ses 14 ans et la plus vieille de nos chiennes ses 17 ans 1/2 ! Effectivement, dans la nature, ils ne seraient certainement plus de ce monde. Choisir de fermer les yeux pour eux au détriment d'animaux tout aussi sensibles ... Comment faire autrement alors que nous souhaitons les garder auprès de nous le plus longtemps possible ?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 1er Juillet à 22:36
    Triskell

    Incroyable ! C'était le sujet de discussion avec une amie cet après-midi même ! Végétariennes toutes les deux, et "mamans" de chats, nous peinons à trouver des arguments aux viandards qui nous accusent de fumisterie. Je vais lire tranquillement l'article de Karine Freund-Vernette à ce sujet. Encore vu un reportage terrible sur les abattoirs ce midi aux actus et à une heure de grande écoute...Atterrée de voir la queue chez le boucher de la rue Daguerre ce soir en rentrant...:-( Bises et merci d'être là. Dominique

    3
    Samedi 1er Juillet à 23:05
    Prunelle

    on fait au mieux pour nos petits chéris, mais on n'est jamais certains de bien faire ... 

    4
    Dimanche 2 Juillet à 08:42

    de belles photos...chat alors....un visiteur par ici tous les jours....oui on mange quoi ???

    5
    Stanislas
    Dimanche 2 Juillet à 08:58

    ma Belle Rose et Li-Ling!

    T'as repris toi aussi ton bâton de pélerin pour ce sujet. je usis comme toi je réponds toujours que mes chats sont des carnivores stricts et qu'il y a donc pas de débat. ils doivent manger de la viande. C'est sans compter que oui en milieu naturel un chat ne va pas vivre 17ans et qu'ils ne connaitront jamais les problèmes de rein que connaissent nos minets de salon.

    C'est ça qui fait otute la différence.

    On s'arrache tous les cheveux avec les repas.

    En tout cas article très intéressant qui met le doigt là où ça fait mal. Nos erreurs se manifestent sur le long terme cry. on le voit tous les jours avec nos vieux chats qu'on rend malades.

    Un tout plein d'amitié et de tendresse sous les grosses chaleurs du sud du sud.

                               Stan

     

    6
    Stanislas
    Dimanche 2 Juillet à 08:59

    les photos sont vraiment jolies elle est craquante cette belle minette.

    7
    Sarah
    Dimanche 2 Juillet à 09:09

    La petite LiLing est ravissante, c'est une vraie nana!

    Le dessin de Simon's me fait rigoler. Ouais on aimerait bien remplir les gamelles en toute et bonne connaissance de cause sauf qu'on on dit tout et son contraire. Au cours des 20 dernières années j'ai changé x fois de façon d'alimenter mes fauves et au bout du compte je ne vois pas trop la différence. Comme nous en fin de vie ils attrapent des maladies que forcément ils n'auraient pas attrapées s'ils avaient vécu seulement 5 ou 6 ans en milieu naturel.

    Quant à la légitimité de détenir des animaux pour notre plaisir... Je préfère ne pas penser à cet aspect des choses :((((((((((((

    Amitié Rose aimée.

    8
    Dimanche 2 Juillet à 09:34

    Un billet fort intéressant ce matin merci et c'est fou ce que Li Ling ressemble à notre Leeloo rhoooooooo
    Tendresse les Tigresses

    9
    valie
    Dimanche 2 Juillet à 10:05

    Quelle est la légitimité de l’humain à détenir des animaux pour son agrément ? Beaucoup diront que la vie sans leurs animaux de compagnie serait beaucoup plus difficile à traverser... certaines personnes âgées, esseulées (et vive le monde moderne..), dans les yeux de leurs félins voient une raison de continuer à se lever le matin, tant que ces petits êtres réclament leur bienveillance (et la gamelle bien remplie, faut pas pousser quand même...). Pour les vegans, exploitation de l'animal qui n'a pas à remplir ce rôle ? ou, plus simple, détenir un félin, c'est, par sa consommation carnée, continuer d'alimenter le sort misérable de tous ces autres animaux destinés à finir dans l'assiette ....  Combien détiennent des matous en "sauvetage" ? l'agrément se transforme plutôt dans ce cas en nécessité pour tous amis des animaux qui se respectent. Après, tout n'est jamais parfait. Refuser soi-même de continuer d'absorber des aliments issus d'animaux, car NOUS avons ce choix-là, c'est déjà une pierre à l'édifice. Les petits ruisseaux font les grandes rivières....

    10
    Dimanche 2 Juillet à 11:04
    Le Maître de Frimous

    "Quelle est la légitimité de l’humain à détenir des animaux pour son agrément ?"

    Il me semble que tout découle de cette affirmation dans la Genèse que Dieu a TOUT créé pour l'Homme – les animaux, les végétaux, les minéraux, l'air, l'eau. TOUT.

    (Dans la Genèse, mais toutes les religions se basent sur des principes similaires)

    Les animaux, et les végétaux aussi, ont été "domestiqués" à l'usage de l'Homme – et l'agrément est une forme d'usage.

    Je vous épargnerai un long développement et j'irai droit à la conclusion. Tenter de "modifier" un chat pour le nourrir de façon végétarienne est une (autre) façon de l'asservir. Si on ne veut pas nourrir un chat avec des protéines animales, une seule solution : pas de chat.


     

     

    11
    Dimanche 2 Juillet à 11:32

    Eh oui je me les pose aussi ces questions...

    On essaye de faire au mieux. Je mange rarement de la viande car je pense toujours à l'animal abattu... 

    Mais on ne peut pas imposer un régime végétarien à son chat...

    De très belles photos pour illustrer cet article.

    Bises ronronnantes

    12
    Dimanche 2 Juillet à 11:49

    Coucou ma Roseadorréechérie, qu'il est beau ce modèle chat.. pour la nourriture effectivement ce n'est pas facile mais bien évidemment le chat est un carnassier. Bel article qui nous fait réfléchir.

    Bon dimanche à tous les deux avec plein de tendresse. Calins aux boules de poil.

    tachatouchkamie

    13
    Dimanche 2 Juillet à 13:28

    Des questions que tout ami des animaux s'est un jour posées. Mais je pense que les réponses sont dans ton article. Nous modifions sans doute les lois naturelles et "asservissant" nos compagnons pour notre agrément  mais eux aussi ont évolué avec les temps et les époques.  Il y a un équilibre à trouver entre chacun des protagonistes et tous les caractères existent.

    Mais on comprend très vite si son ami poilu est heureux ou non ...

    14
    Dimanche 2 Juillet à 15:30

    C'est depuis toujours un long sujet,un long débat très délicat quand on est vegan...Mais je crois que j'ai arrêté de me torturer avec cela tant cela me prenait tant d'énergie et encombrait mon corps,mon coeur,mon âme car oui c'est une torture sans cesse...Alors j'accepte d'être moi quasi vegan et que mes compagnons  de vie et mes amours libres de là O et bien oui cela va à l'encontre de mon éthique,de mon "combat" pour la cessation des animaux tués pour être mangés et dans des souffrances terribles,car en plus quand on a un chat ou deux on peut faire "au mieux "une viande autre que d'élevage même si c'est quand mm tuer...mais quand on est engagée auprès de 25 à 30 bouches la question ne peut plus être...

    Je crois que si déjà tous les êtres humains arrêtaient de consommer viande lait et oeufs la situation pourrait alors grandement changer..Donc chacun a aussi en tant qu'être humain ses choix à faire et ces choix nous ne pouvons les imposer aux animaux...De même qu'une vache ne mange pas de farine animale!un chat de mange pas de salade!

    Quant à ce qui est de la "domestication"un mot que je n'aime pas,je lui préfère celui de compagnon...Et bien je rejoins les mots de Valie qui sont si justement dits..Un chat,un chien,des chats,des chiens c'est parfois ,souvent,plus que l'on ne l'imagine parce que souvent on ne regarde pas qui est l'autre et ce qu'il vit,mais c'est donc souvent le ou les compagnons d'une personne seule,isolée et qui font que cette personne va se lever chaque matin,va encore sourire,va vivre et cela l'animal le sait,l'animal le sent...Et il n'en est pas malheureux...

    Ils sont là alors pouvons nous décider du jour au lendemain de tout lâcher et de les laisser? De ne plus venir en aide? de ne plus secourir,aider,soigner,nourrir? Non,ils sont nos frères...Et depuis des milliers d'années le chien et le chat vivent avec l'homme.

    Aussi j'ai décidé de ne plus me "torturer" avec cette question...car il est tant d'urgence,de misère que cela en plus peut créer encore et encore une souffrance en soi...

     

    Tendresse ma Rose

    Tendresse Joëlle

    Tendresse Les Chats du Maquis,il est bien beau votre lieu de vie rose...

    15
    Samedi 8 Juillet à 13:57
    Cassandre

    Je me pose également toutes ces questions ( et tant d'autres !! ^^ ) ...je suis végétarienne, j'essaie de consommer local également..mais pour les chats, comment faire...?

    Mon chat Nounou qui a vécu jusque 16 ans, est décédé, victime de la maladie des reins...le point faible des chats..

    A présent Pirate, petit pépère au bon appétit adore son morceau de poulet quotidien...Comment lui refuser ? Autrement, j'essaie de varier les marques, j'essaie de donner Almo qui me semble + éthique...on essaie de faire au mieux, chacun à notre niveau...la perfection n'existant pas..

    Bon week-end à vous !! Bisous !!

    16
    Lundi 10 Juillet à 15:23

    Je sais qu'il existe des croquettes végé mais j'hésite encore ; nos Trésors sont des carnivores ; qu'il serait préférable de leur donner de la nourriture fraîche mais c'est impossible pour moi de découper de la viande...

    Je donne à mes Amours des croquettes sans céréales, de la pâtée aussi à base de poissons, je fais au mieux...Mais je ne sais pas si c'est vraiment bien.

    Chat'leureusement

    Annie

    17
    Vendredi 14 Juillet à 17:13

    Bon long week end ma Roseadoréechérie, as-tu vu ma petite beauté  https://villasavarymonvillage.wordpress.com/2017/07/02/une-petite-visiteuse/comment-page-1/#comments...  Elle vient souvent mais ne resta pas la nuit. je n'ai pas encore trouvé si elle a des maîtres j'ai mis des affiches dans le village.  Je vais aller voir le voisinage car je bouge beaucoup maintenant mais ses visites me rendent heureuses.  Elle est douce comme tout.

    toute ma tendresse et de gros bisous à tous les deux. Caresses aux boules de poil

    tachatouchkamie

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :